Faire le tour du Cap Corse en une journée

cap-corse-panorama-mer-ile-beaute

Après avoir passé la nuit à Bastia, je pars direction le Cap Corse au petit matin. Lorsque l’on va en vacances sur l’île de beauté, cette pointe est une destination incontournable ! En faisant le tour, on se rend compte à quel point la Corse porte bien son surnom : ses paysages, ses routes sinueuses et ses petits villages sont incroyables. J’ai effectué un petit circuit en voiture pour visiter plusieurs lieux du Cap Corse. Dans cet article, je vous donne des pistes d’étapes que vous pouvez effectuer. Bien-sûr, il en existe bien d’autres, mais en une journée difficile de tout voir ! Le Cap Corse, c’est 400 km² de superficie, alors bien prévoir son trajet !

LE VILLAGE D’ERBALUNGA POUR PRENDRE SON PETIT-DÉJEUNER

erbalunga-village-cap-corse-port

Ma découverte du Cap Corse commence par le port d’Erbalunga. C’est un petit hameau de pêcheurs à seulement 10 kilomètres de Bastia. Avec ses maisons les pieds dans l’eau, elle a une petite réputation chez les artistes : ils viennent s’inspirer de ses paysages pour peindre des toiles, faire des croquis ou de la photographie. Il faut dire que c’est très agréable de se balader sur les quais du port et de prendre son petit déjeuner à la terrasse d’un café. Ce qui m’a beaucoup étonné en Corse, c’est la propreté de la mer : même lorsque c’est une zone touristique, qu’il y a beaucoup de bateaux, l’eau reste translucide. Ça fait plaisir !

LES FOURS À PAIN AUTOUR DE PIETRACORBARA ET LE CAP CORSE

Autour du village de Pietracorbara, il y a plein de petits hameaux qui regorgent de four à pain. C’est dans celui de l’Orneto que l’on en trouve le plus : 17 au total. Une balade rapide permet d’en faire le tour, à partir de la place principale (voir itinéraire sur ce site). Chaque année depuis 2006, la fête des fours réunit les habitants du hameau : les fours se remettent à fonctionner, et l’on sent s’élever la bonne odeur des brioches chaudes dans les rues. Je me rends ensuite à la pointe du Cap Corse : en face de ce panorama incroyable sur la mer, vous verrez l’île de la Giraglia. On semble être comme au bout du monde dans ce paysage…

CENTURI-PORT, LA MARINE AVEC SES RUELLES ET SES BATEAUX

port-centuri-petanque-cap-corse

Après être allée tout au bout du Cap Corse, je redescends la pointe direction St-Florent. Je continue mon trajet en voiture, mais si vous avez prévu de rester quelques jours par ici, vous pouvez faire le sentier de randonnée des douaniers : il s’agit d’un petit chemin sur le littoral qui relie Macinaghju et Centuri (soit 26 km). Par la route, on peut repérer la marine de Centuri en contrebas de la falaise. On a alors qu’une hâte : descendre dans ses ruelles pavées pour l’explorer. Il faut garer son véhicule avant d’arriver au port : en été, difficile de trouver une place.

LE VILLAGE DE NONZA ET SA FAMEUSE PLAGE DE SABLE GRIS

Nonza a été un véritable coup de cœur. Déjà de la route, on peut voir l’incroyable plage de sable noir et les jolies vagues turquoises qui s’abattent sur celle-ci. Ces couleurs ne sont pas naturelles : elles proviennent d’une ancienne exploitation minière d’amiante, située à une quinzaine de kilomètres d’ici, à Canari. Les études montrent qu’il n’est pas dangereux de se baigner dans ces eaux, car ce ne sont que des dépôts de fibres. Je n’ai pas eu le temps de descendre l’explorer de plus près, mais du village, la vue panoramique était incroyable. De là-haut, j’ai pu voir les détails du sable, sur lesquels des petits amas de galets gris forment des dessins originaux laissés par les touristes de passage. Ne ratez pas non plus la Tour Paoline de Nonza, édifiée en 1550, et l’église Sainte-Julie à la façade colorée.

LE PORT DE SAINT-FLORENT ET SES EAUX TURQUOISES

st-florent-corse-nord-eau-turquoise

La dernière étape du tour du Cap Corse, c’est la ville de Saint-Florent. Ici, l’eau prend des couleurs différentes selon les profondeurs, les roches et les bancs de sable. J’ai notamment adoré les nuances vertes de certaines zones. Après avoir fait un tour à la citadelle, construite en 1440, je pars en direction du port. Les ruelles sont animées entre midi et deux. Je m’arrête dans une boulangerie manger une bonne salade de pâtes et je flâne sur les quais. De nombreux bateaux sont stationnés à la capitainerie, dans un joli décor. Non loin de Saint-Florent, surtout ne ratez pas le désert des Agriates, une vision incroyable dans le maquis.

st-florent-bateaux-port-mediterranee

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s