L’Alta Rocca et les Aiguilles de Bavella

Aiguilles de Bavella

À partir de Porto-Vecchio, j’ai pris la route vers les hauteurs du maquis corse. La météo annonçait mauvais temps, alors au lieu de rester sur le littoral, j’ai préféré aller me perdre dans la montagne, à la découverte de petits villages et de jolis paysages. 🌲 Je vous embarque dans la région de l’Alta Rocca dans cet article. Au programme : la croix de Carbini, les Aiguilles de Bavella, la rivière de Solenzara…

CARBINI, SON ÉGLISE ROMANE ET L’HISTOIRE DES « GIOVANNALI »

Carbini

Ma première escale dans le maquis fut Carbini, un village marqué par l’Histoire et la Religion. Dans cette commune, se trouve une des plus belles bâtisses de l’Alta Rocca : l’église San-Giovanni-Battista. ⛪ De style roman, sa pierre prend des allures de gris-blond aux décors somptueux. Une tour, appelée campanile se dresse à ses côtés (architecture italienne). Ce jour-là, quand j’ai visité Carbini, le village était en fête. Il y avait des tournois de pétanques, dans les champs, dans les jardins, sur les places. La concentration des joueurs était presque religieuse…

Carbini

Carbini est associé au massacre des « Giovannali ». En effet, au milieu du XIVème siècle, un moine franciscain créa une fraternité basée sur le partage des biens et le dénuement. Mais l’ordre étant opposé au christianisme officiel, le groupe est mal perçu par Rome. Après plusieurs procès les accusant d’être hérétiques, les « Giovannali » furent persécutés en Corse. Une histoire qui vit son apogée en 1362, lorsqu’un massacre des pratiquants fut orchestré dans le village de Carbini. Une croix sur le lieu du drame est accessible par un petit chemin de randonnée, afin de commémorer l’événement. Je vous conseille cette balade rapide : le paysage est beau et des panneaux informatifs racontent leur histoire…

LES AIGUILLES DE BAVELLA : UN PANORAMA DANS LE BROUILLARD

Après avoir passé la nuit à Zonza, je me réveille avec la pluie et le ciel gris. Avec mon copain, je prends la route des Aiguilles de Bavella. Sur le trajet, on est littéralement envahi par la brume épaisse, qui paraît remonter des profondeurs. Le brouillard donne une certaine atmosphère au paysage. ☁ On fait plusieurs arrêts sur notre chemin pour admirer ces étonnants nuages humides. Chaque année, près de 700 000 promeneurs viennent ici, à 1218 mètres d’altitude.

Aiguilles de Bavella

Nous finissons par arriver au col de Bavella, un théâtre naturel grandiose d’où partent plusieurs chemins de randonnées. La météo ne nous permet pas d’en suivre un, mais je me risque à sortir de la voiture pour prendre quelques photos de la vierge et d’un arbre incroyable, 🍃 qui a presque l’air aussi sacré que la statuette. Tout à coup, des trombes d’eau tombent sur moi, le vent me fouette le visage, alors je cours pour me mettre à l’abri, mais je ne regrette en rien cet arrêt magique dans ce panorama. Un coup de cœur à ne manquer sous aucun prétexte.

LA RIVIÈRE DE SOLENZARA ET SA MERVEILLEUSE BIODIVERSITÉ

Solenzara

Dernier arrêt dans le maquis, la rivière de Solenzara. Les familles corses viennent souvent se baigner dans ses eaux peu profondes. Il y a comme des petites plages naturelles de galets qui permettent de poser sa serviette et profiter du soleil. Bon, autant vous dire que ce jour-là, le temps n’était pas à la baignade. Par contre, j’ai beaucoup aimé me promener le long du courant, à observer la nature, notamment de jolis spécimens de geais des chênes et des libellules bien colorées.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s