Sartène, une ville d’art et d’histoire

Sartène est une ville pittoresque, qui attire notre regard dès la route. De loin, on peut voir ses maisons qui jaillissent de l’éperon rocheux : elles ont l’air tout droit sorti de ce granit gris, pour ne former qu’un seul bloc défensif. Ce paysage donne envie de pénétrer dans les murs de la commune pour explorer ses rues. Dans cet article, je vous amène à Sartène qui est classée comme « ville d’art et d’histoire ». Un voyage qui va nous faire remonter dans l’ère du temps, jusqu’au Moyen-Âge…

SARTENE, UNE CITADELLE PERCHÉE SUR UNE COLLINE

Ce sont les Gênois qui ont fortifié Sartène au début du XVIème siècle. Ils ont voulu faire de cette cité un endroit sûr, pour protéger la population contre les attaques barbaresques… ⚔ On trouve donc encore aujourd’hui des parties de la muraille médiévale. Pour accéder au centre de la commune, il faut passer le pont de la Scaledda et se rendre sur la jolie place de la Libération. C’est un endroit très vivant avec son café aux cocktails de fruits, son hôtel de ville et son église Santa-Maria-Assunta. Dans ses murs, des concerts corses sont régulièrement organisés.

LE CHARME DU CENTRE HISTORIQUE DE SARTENE

Les ruelles médiévales méritent vraiment une attention particulière. Elles sont pleine de charme avec leurs décorations et leurs petites boutiques touristiques. Selon Prosper Mérimée (écrivain, historien et archéologue), Sartène est « la plus corse des villes corses ». Le vieux quartier offre de belles surprises avec ses pierres et ses maisons reliées par des arcades. Ici, on a l’impression que le temps se fige.

LE MUSÉE PRÉHISTORIQUE ET ARCHÉOLOGIQUE DE CORSE

À Sartène, se trouve le musée départemental de Préhistoire corse et d’Archéologie. On y retrouve de nombreux vestiges datant d’époques différentes. Les plus vieux nous font remonter jusqu’à 300 000 ans avant Jésus-Christ. Le musée expose des ossements d’animaux disparus, comme le Prolagus sardus, une espèce de lapin géant sans queue qui vivait ici il y a 120 000 ans. 🐇 Il y a aussi d’anciennes traces humaines, avec des poteries anciennes, des colliers de perles, des armes… L’entrée est gratuite pour les moins de 26 ans, et de 4 euros pour un tarif plein. En redescendant vers la mer, vous pouvez compléter votre visite en explorant le territoire des menhirs de Palaggio ou les mégalithes de Cauria.

ENTRE SARTENE ET BONIFACIO : DES ROCHERS ÉTONNANTS

Roccapina

Si après la visite de Sartène, vous comptez rejoindre Bonifacio, alors ne manquez pas un lieu incontournable sur la route : le lion de Roccapina. Cette immense sculpture naturelle se découpe entre ciel et mer, sur une colline rocheuse. C’est vraiment étonnant les formes que peut prendre la nature parfois. Toute une promenade permet de découvrir les roches formées par l’érosion : un chemin qui vous mènera jusqu’aux plus beaux « taffoni ». Un parking bordant la route permet de s’arrêter pour observer le fabuleux panorama. En face, il y a un petit musée (Casa di Roccapina) où on peut en apprendre plus sur la géologie de la région. 🔎

Autour du Lion de Roccapina, se cache une vieille légende. Elle raconte qu’au Moyen-Âge, un seigneur tomba éperdument amoureux d’une jeune femme. Mais il ne pouvait pas l’épouser, ce qui le fit plonger dans un inconsolable chagrin. Il invoqua alors la mort, afin de ne plus penser à son amour, et fut pétrifié sous l’apparence d’un lion. Sur son promontoire, il règne toujours sur la vallée corse. Au coucher du soleil, le roi de la savane semble encore plus majestueux… ☀

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s