Le barrage du Lanoux

L’étang du Lanoux, aussi appelé « Estany de Lanos » est le plus grand lac des Pyrénées Françaises (il mesure 2 500 mètres de longueur, 500 mètres de largeur et 75 mètres de profondeur). Il se trouve à 2213 mètres d’altitude, sur le territoire de Cerdagne. 🏞 On y accède à partir de la route des lacs qui se situe à Porté-Puymorens. Un parking permet de garer son véhicule avant de commencer l’ascension à pied, sur un petit chemin de terre…

Le début de la randonnée démarre juste à côté du lac du Passet. Des panneaux informatifs indiquent le chemin à suivre pour se rendre au barrage du Lanoux. Au début de la promenade, il y a un dénivelé assez important. Sous la chaleur du soleil, c’est épuisant, surtout qu’il n’y a presque pas de coin d’ombre pour faire une pause. Prévoyez plusieurs bouteilles d’eau, une casquette et de la crème solaire pour éviter l’insolation. ☀ Sur votre route, vous croiserez des petits ruisseaux 💦 vous permettant de vous rafraîchir un peu…

Après la montée, le reste de la balade se fait sur un sol quasiment plat. En hauteur, on peut admirer la vallée et un deuxième plan d’eau en contrebas : l’étang de Font-Vive. Des vaches et des chevaux profitent de la tranquillité du matin pour boire et se reposer. 🐂 Même si j’y suis allée en début d’été, il n’y avait pas grand monde, ce qui est appréciable. On se trouve en plein cœur de la nature, avec sa faune et sa flore à observer. Sur le chemin, on rencontre plusieurs cavités humides creusées dans la roche, des petites cascades et des piscines naturelles. ⛔ Sachez cependant que la baignade y est interdite…

Au bout de deux petites heures de marche environ, on arrive au barrage du Lanoux. Construit en 1962, il sert principalement à produire de l’électricité. Après une pause repas sur la plage de pierres, mon frère et ma soeur (détenteurs de la carte de pêche) ont fait quelques lancées sans résultat. Malgré la chaleur, c’était étonnant de voir qu’il y avait encore quelques tâches de neige dans le paysage. 📸 J’adore les lacs de montagne pour leur tranquillité, car seuls les amoureux de la randonnée se rendent sur ce genre de site !

Pour revenir à la voiture, nous avons fait demi-tour et nous sommes descendus sur les rives de l’étang de Font-Vive. Toutes les vaches s’étaient réunies en troupeau, et nous avons du passer au milieu d’elles. J’avoue que je n’étais pas très rassurée sur le moment car il y avait de nombreux veaux : ils étaient sous la surveillance de leurs mamans qui ne voyaient pas toujours d’un bon œil notre présence. Elles n’ont montré aucun signe d’agressivité mais c’était impressionnant de croiser leur route, surtout qu’il y avait aussi quelques taureaux dans le lot. Les chevaux se trouvaient à l’écart un peu plus loin d’eux.

Une fois de retour sur le parking, nous étions bien fatigués, à cause de la chaleur. Malgré une protection solaire, nous avons quand même pris un coup de soleil aux bras. Il faut se méfier de l’altitude, car même s’il fait plus frais qu’en plaine, les rayons sont plus forts. Juste avant de monter en voiture, j’ai consulté le podomètre de mon téléphone portable : il y avait 21 200 pas au compteur. 👣  Une journée sportive dans un bel environnement…

A LIRE AUSSI : LE LAC DE BALCERE

Une réflexion sur “Le barrage du Lanoux

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s